CECI N'EST PAS UN BLOGUE

Catégorie : événements

Un projet un peu fou

Il y a quelques mois, on m’a approché pour monter le projet « Un 30 mai ici-bas » piloté par Le Devoir et Fabien Deglise qui y est journaliste. L’idée piquait la curiosité : créer un documentaire participatif en demandant aux gens de fournir un court clip tourné le 30 mai 2014.

Quelques semaines avant le lancement du projet, je suis allé rencontrer Fabien pour en savoir plus. Je me suis rapidement rendu compte que ce qui était attirant dans ce projet, c’était aussi ce qui faisait peur. Dire oui à « Un 30 mai… », c’était un peu comme plonger dans le vide vers l’inconnu sans savoir si le parachute allait ouvrir.

On vise un format de combien de temps? On va monter ça comment, sous quel angle? Est-ce que ça va valoir la peine de faire quelque chose de gros avec ça? Un lancement ou une première?

Toutes les questions avaient la même réponse : ça dépend de la participation des gens! Ça dépend de la qualité du matériel, de ce qu’on va recevoir, de la quantité de vidéos, etc.

J’ai pris le risque de sauter et j’ai dit oui. D’une part parce que les projets comme celui-là sont rares, mais surtout parce que monter du matériel aussi varié, c’est de l’écriture à son état le plus pur.

La participation du public a été exceptionnelle. Plus de 1000 clips ont été envoyés et quelques semaine plus tard, je me suis retrouvé en possession d’un minuscule disque dur qui avait pourtant des airs de monstre. C’était un buffet tellement riche qu’il était difficile de savoir par où commencer. J’ai vraiment été très impressionné par l’ensemble du matériel. Il y avait un potentiel d’écriture immense.

Plusieurs mois plus tard, nous voici au grand moment du dévoilement. Le lundi 3 novembre prochain, « Un 30 mai ici-bas » (qui est d’une durée de 44 minutes) sera présenté à la SAT à Montréal en grande première. La projection sera suivie d’une discussion. Tous les détails sont sur le site du projet.

Je vous invite donc à venir voir ce film dont je suis vraiment très fier! Pour son côté anthropologique, pour voir comment les gens ont individuellement perçu ce fragment et de temps, mais surtout pour être témoin de cet échantillon collectif d’humanité.

Advertisements

Ma meilleure photo depuis longtemps

La semaine dernière, je suis tombé sur cet article du journaliste Steve Faguy qui parle de la polémique entourant le site MTL Blog et de ses pratiques éthiques douteuses (merci au toujours très pertinent Matthieu Dugal). Je vous invite à le lire au complet même s’il est très long, car c’est très instructif! En gros, on y parle du fait que le site, qui se prétend de nature journalistique, ne soit en fait qu’une sorte de façade promotionnelle, qu’il vole du contenu, qu’il ne paie pas très bien (et parfois pas du tout) ses contributeurs, et qu’il demande aux photographes couvrant les soirées dans les bars de seulement prendre des photos de « drunk sluts ». Rien de moins. J’étais abonné à la page Facebook de MTL Blog. Après avoir lu ce texte, je ne l’étais plus. 

En fin de semaine dernière, je devais être dans un enterrement de vie de garçon à Québec, mais j’ai décidé des rester à Montréal étant donné que j’avais pas mal de pain sur ma planche de montage. Samedi soir, après avoir bien avancé, un ami me propose d’aller prendre un verre au Nacho Libre, un bar bien cool de la rue Beaubien pour ceux qui ne connaissent pas. Un endroit où il y a même des consoles de jeux vidéos pour faire une petite course de Mario Kart sur un écran HD qui n’a clairement pas été conçu pour accueillir un Nintendo 64. Je suis un peu tanné de faire du montage, donc j’accepte l’offre de mon ami même si ça me prend une bonne demi-heure de « roulage » pour aller au Nacho. 

Sur place, on se retrouve un peu malgré nous au milieu d’une soirée thématique à saveur de Whisky qui goûte les petits coeurs de la St-Valentin, le Fireball. Nous ne savions pas ni l’un ni l’autre que cette soirée avait lieu avant d’arriver sur place. Puis, j’aperçois un photographe et je comprends tout de suite qu’il « travaille » (est-il payé pour être là?) pour MTL Blog, car ce n’est pas la première fois que le bar publie des photos de ses événements via le site de promotion. Je n’ai pas vraiment envie de me faire prendre en photo, mais le photographe vient quand même faire son tour. Je me doute bien que la photo de moi ne se retrouvera pas sur le site web, car je ne corresponds en rien à la définition d’une « drunk slut ». 

D’ailleurs, probablement que le photographe ne serait jamais venu me voir s’il m’avait aperçu dans son objectif quelques minutes plus tôt. Voyant très bien que j’étais dans le champ de la caméra pour une photo, je ne me suis pas gêné pour subtilement mettre ma main au visage et faire un doigt d’honneur aux pratiques éthiques de MTL Blog. Comble de l’ironie? La photo se retrouve sur leur site web. Avec deux filles en avant-plan, et moi et mon « fuck you » en arrière-plan.

La photo se trouve ici. Ne vous laissez pas distraire par les deux filles! Je suis quelque part en arrière… 

Ce texte est top secret

Je travaille depuis mai au tournage d’un film, mais il ne faut pas le dire à personne. C’est un projet top secret. Je préfère attendre que le tournage soit terminé avant de dévoiler des informations, mais il y a des rumeurs qui disent que ça pourrait même être un long métrage. Pour l’instant, je veux garder une part de mystère et de surprises. 

On tourne toujours en équipe réduite et même s’il y’a de plus en plus de gens impliqués, on reste un très petit noyau à être au courant de tous les détails. Mardi soir prochain, on tourne des scènes super importantes au chic bar de l’Union française, coin Viger et Berri. Dans le film, mon personnage principal fait de l’impro, alors je me suis dit : on va organiser une vraie soirée d’impro au cours de laquelle on va tourner, mais les gens sauront pas que ça va être pour un film! Je vous le dis, mais ça reste entre nous autres. Faut surtout pas le dire à personne! La ligue d’impro Rocambolesque nous accueille, mais on va aussi avoir des joueurs invités de l’extérieur qui vont faire un match amical. Ça va vraiment être très drôle! 

Si vous êtes curieux, venez faire votre tour et prendre un verre à l’impro mardi soir, mais dites-le pas que c’est pour un film! On va dire aux gens que la caméra qui se promène fait un documentaire sur l’improvisation. C’est comme Surprise sur prise, mais sans Marcel Béliveau.

La page de l’événement Facebook se trouve ici!

Anne-Marie et Antoine

Antoine Rivard-Nolin et Anne-Marie Binette

ÉdithÉdith Côté-Demers

MarcelMarcel Sabourin

Leah

Leah Legault