Ceci n’est pas un placement de produit

par mcordey

Lors d’un voyage en France au cours de la dernière décennie, celle des années 2000, j’ai jadis acheté une bouteille d’eau sur laquelle on avait écrit des arguments ventant l’ergonomie de la bouteille pour attirer le consommateur. C’est la première fois que j’ai réalisé concrètement que certains produits avaient des arguments de vente qui n’ont absolument rien à voir avec le produit en question. On s’entend que de l’eau, ça reste de l’eau, donc il fallait faire preuve d’imagination et, disons-le, d’un peu de ridicule pour trouver des arguments…

Parlant d’eau, au premier rang de ces produits dont les arguments de vente sont ridicules, un me fascine particulièrement : la mythique Coors Light. Après avoir passé des années à essayer de nous vendre une bière avec comme seul argument qu’elle était froide (faut quand même le faire), voici qu’on tente depuis un certain temps de nous convaincre de l’acheter parce qu’elle vient dans une canette ventilée qui facilite supposément le déversement du fluide en question.

Sincèrement, je trouvais déjà que l’argument de la « bière froide » (avec la canette qui change de couleur) était assez épais, mais je pensais pas qu’ils étaient capable de se battre eux-mêmes en terme de ridicule en nous présentant une canette avec deux trous.

Avez-vous déjà été en possession de cette fameuse canette ventilée? Moi, oui. Je précise que c’est pas moi qui l’avait achetée. Bref, c’est tellement de trouble d’ouvrir le fameux second orifice qui est sensé faciliter l’extraction du divin nectar qu’est cette bière légendaire, que je préfère encore attendre quatre secondes de plus le temps de la verser dans un verre… ou dans ma gorge.

Ce qui me fait penser que si on extrapole, cette fameuse tentative de verser la bière plus vite peut être directement interprétée comme une incitation à la surconsommation et à l’alcoolisme quand on pense à tous ceux qui déversent directement leur bière dans leur gosier! Un peu sous le même principe que le « un verre de lait c’est bien, mais deux c’est mieux ». D’ailleurs, j’en suis toujours pas revenu de celui-là. Méchant argument pour quelqu’un comme moi qui est intolérant au lactose…

Mais revenons-en à la Coors Light. Ce qui m’inquiète le plus dans tout ça, c’est qu’une fois la canette ventilée devenue passée date, il va bien falloir trouver un autre argument pour nous vendre ce fameux fluide pas de goût! Et j’ai vraiment peur de ce que les génies du marketing de Coors vont trouver pour leur prochaine campagne de pub.

C’est pourquoi je préfère encore les devancer et leur donner quelques suggestions d’innovations avec ces quelques idées inspirantes :

  • Faire de Coors Light la bière officielle des chauffeurs désignés. Ça goûte tellement rien pis y’a tellement pas d’alcool que tu peux te taper une 24 sans péter le 0.08! Tant qu’à boire de l’eau, boit quelque chose qui goûte comme de l’eau! Non, mais qui a dit qu’un chauffeur désigné pouvait pas avoir du fun en allant pisser aux dix minutes?
  • Créer la première canette en titane et faire de la Coors Light la première bière anti-balle! T’es dans un gang de rue? Bois de la Coors Light! Si tu te retrouves au milieu d’une fusillade, tu vas pouvoir te protéger avec ta bière!
  • Installer un dispositif d’empreinte digitale sur la canette pour que quelqu’un puisse pas te voler ta bière. Quand le pouce devient bleu, la canette s’ouvre automatiquement et tu peux la boire!
  • Faire des canettes « glow in the dark »!
  • Mettre des photos d’alcooliques disparus sur les canettes.
  • Faire une campagne conjointe avec Vision Mondiale et distribuer de la Coors Light dans les pays où ils ont pas d’eau.
  • Lancer une émission de télé qui s’appelle « Les recettes pas pompettes » où le monde font de la cuisine en buvant de la Coors Light!
  • Choisir Éric Lapointe comme porte-parole.
  • Ou encore mieux!!! Juste faire une bière qui goûte quelque chose…!

Voilà, c’est dit!

Advertisements