Pas né pour un petit pain à hot-dog

par mcordey

Aujourd’hui, je vous parle d’un sujet dont il n’est pas question dans mon livre : mes talents culinaires. Ou plutôt, mon absence de talent culinaire.

J’ai récemment découvert que les pains à hot-dogs constituent la pire arnaque de l’histoire de l’humanité. Pire que les fraudes pyramidales. Sérieusement, je me sentirais moins coupable d’envoyer de l’argent à un prince africain dont le courriel est allé directement dans mon spam que d’acheter un autre paquet de pains à hot-dogs.

Tout a commencé un soir où je mettais l’une de mes compétences principales au service de mon appétit, c’est à dire la paresse. J’avais envie de manger des hot-dogs, mais je ne voulais pas faire cuire les pains dans une poêle pour une raison très simple. Depuis ma chaise roulante, le rond de poêle arrive approximativement à la hauteur de ma face. Ce n’est pas particulièrement plaisant, ni sécuritaire. Je vous épargne les détails des heures de plaisir que j’ai eu à me préparer un bon spaghatt en manipulant une casserole d’eau bouillante à la hauteur de mes yeux tout en essayant de me diriger avec mes mains.

J’en reviens aux hot-dogs… J’ai eu ce que je pensais être une idée de génie. Je me suis dit : je vais taper sur mes pains à hot-dogs avec un dictionnaire jusqu’à les aplatir assez pour qu’ils entrent dans mon grille-pain. Mes premiers essais ne furent pas particulièrement concluants d’un point de vue esthétique, mais  j’étais prêt à manger mes hot-dogs même s’ils avaient l’air tout droit sortis d’une tranchée de la Première Guerre Mondiale.

En rentrant mon pain écrapouti* dans mon grille-pain, j’ai constaté un deuxième problème : le pain est trop grand pour la fente de mon grille-pain.

Avec comme résultat ceci :

425319_475844332500566_1653484928_n

La cuisson du pain est soudainement devenue beaucoup plus complexe que ce que j’avais imaginé. Je devais changer le pain de côté après un certain temps pour tenter d’avoir une cuisson adéquate. À la sortie finale du grille-pain (une étape de massacre supplémentaire qui aurait bien nécessité une chirurgie de reconstruction au pain), je n’ai pu que constater que la cuisson était loin d’être uniforme.

J’ai mis cet échec sur le dos de mon absence de talent culinaire et j’ai répété l’expérience à quelques reprises afin de perfectionner l’art du hot-dog au grille-pain. Après de multiples essais négatifs, j’en ai malheureusement perdu l’envie de me faire des hot-dogs.

Jusqu’à cette semaine…

En faisant mon épicerie, je me suis retrouvé comme d’habitude dans la section de la boulangerie en repensant à mes deux maigres croûtes de pain tranché qui attendaient de moisir dans mon frigo jusqu’à ce que’elles finissent à la poubelle. Il me fallait du pain. Puis, en voyant les pains à hot-dogs, j’ai eu un flash: « Et si je faisais cuire mes croûtes dans mon grille-pain et que je les pliais autour d’une saucisse à hot-dog? »

Non, mais sérieusement! Qui a dit que ça prenait des pains à hot-dogs pour faire des hot-dogs? C’est la faute de la société de consommation dans laquelle nous vivons si notre cerveau a enregistré comme mécanisme qu’il faut impérativement acheter le pain à la forme appropriée pour se délecter d’un bon vieux roteux.

J’ai acheté un pain tranché bien ordinaire pour faire mes hot-dogs, et c’est là que l’arnaque m’est apparue au grand jour! Un paquet de pain à hot-dogs standard contient six ou huit pains, alors qu’un pain tranché standard contient en moyenne 18 tranches. C’est donc dire qu’avec un pain tranché, vous pouvez faire 10 hot-dogs de plus qu’avec un paquet de pains à hot-dogs. Le résultat en sera tout aussi savoureux et esthétique.

En voici la preuve :

photo

Avez-vous calculé les économies que cela constitue à l’échelle d’une vie? Tout dépend de la quantité de hot-dogs que vous mangez, bien évidemment, mais voici quelques calculs scientifiques avec comme source fiable un incontournable de l’alimentation québécoise, et j’ai nommé :  le site web d’IGA!

Le paquet de six pains à hot-dogs POM Smart coûte 3,19 $. (53 cennes par hot-dog)

Le pain tranché POM (18 tranches) coûte 3,49 $ (19 cennes par hot-dog)

Imaginez si le casse-croûte du coin, ou même si le centre Bell se mettait à faire ses hot-dogs avec du pain tranché. Il s’agit d’une économie de 34 cennes nette sur chaque hot-dog! Bon, je ne suis pas actuaire, mais selon la quantité de hot-dogs que vous mangez, il m’apparaît plus qu’évident que dans votre vie de tous les jours, cela pourrait faire la différence entre envoyer vos enfants à l’école publique ou à l’école privée!

Quoiqu’en y repensant, un haut taux de consommation de hot-dogs est probablement directement lié au célibat, ce qui diminue fortement les chances d’avoir des enfants.  Bref, il semble clair qu’une étude approfondie s’impose. Mais bon, pour ma part, je n’achèterai plus jamais de pains à hot-dogs…

 

 

*J’ai pris la peine googler écrapouti pour m’assurer que le mot existait vraiment. 

Advertisements